Paris C’est bon n°1


Les femmes ne sont pas légion aux manettes des pâtisseries. Ce serait plutôt le règne des costauds aux barbes fleuries. Alors quand on en tient deux, avec en prime une adresse délicieuse, on applaudit des deux mains et on fonce rue Keller. C’est dans cette rue calme et branchée du 11e arrondissement que Sophie Sauvage et Yukiko Sakka ont ouvert Nanan en 2015. Dans cette boutique de 40 m2, ce qui frappe, c’est la simplicité élégante et chaleureuse du lieu enveloppé des parfums sucrés du laboratoire à l’arrière. Les deux jeunes pâtissières se sont rencontrées dans les cuisines du chef étoilé Pierre Gagnaire. « Nous voulions une gamme courte avec des produits de saison. Notre expérience en restauration nous a beaucoup apporté en termes d’idées et de produits », explique Yukiko. Chocolat Pralus ou citrons de chez Cédric Casanova de l’épicerie La Tête dans les Olives, chaque matière première est choisie avec soin. « Nous ne faisons que les gâteaux que nous avons envie de manger, explique Sophie, on essaie de réinterpréter les grands classiques en les préparant comme on le ferait pour nous ». Résultat, des pâtisseries très travaillées mais sans ostentation et avec un chic minimaliste, comme le « Pom’ ». Son sobre dôme vanille cache une mousse à la pomme, un biscuit noisette, une crème fève de tonka, une compote maison, une mousse et des pommes caramélisées. Une belle gamme de viennoiseries, des guimauves et des petits sablés sont également de la partie. Ne ratez pas le « Carole » : l’aérien chiffon cake à la vanille que Yukiko cuisine depuis toujours pour ses proches au Japon, son pays natal. Vaporeux, doux, gourmand et élégant, il résume à merveille l’esprit qui règne ici.

Page de référence: Paris C’est bon n°1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommendation

GRAZIA – MODE DE VIE – LE CARNET D’ADRESSES

L’Obs – Les wagashi, nouveau péché mignon français